55EnPlace2

Après avoir réussi le mâtage de l'aile, nous sommes fin prêts pour une série de tests.

PC141859PC141918

Nous réunissons donc nos meilleurs pilotes d'essais, pour une première sortie. Franck, Martin, P'tit Tom et moi aurons ce grand honneur. Après avoir rapidement installé un moteur sur l'une des chaises, nous larguons le corps-mort et quittons la zone de mouillage.

PC141803PC141804

PC141808Alors que nous sommes encore au milieu des bateaux, le moteur arrache sa chaise, et part à la flotte. Je le sors rapidement en tirant sur son bout d'assurage, pendant que Martin abat en grand, que Franck règle l'incidence de l'aile pour nous aider à nous dégager, et que Thomas hisse en hâte l'aile épaisse.

PC141805

Nous sommes une équipe de pilotes d'essais soudée (l'équipe) et entraînés (les pilotes), nous avons l'habitude de gérer des crises bien plus graves et, pour nous, c'est trois fois rien, ce genre de choses…

Cet incident passé, on attaque enfin le gros des tests. Après réglage de l'angle du canard, la voile prend son incidence par rapport au vent.

PC141862PC141917

57EssaiRigide

Comme je pense que certains (mais si peu…) n'ont peut-être pas encore bien compris le fonctionnement de l'aile rigide, j'ai profité de la visite de Franck aux installations hospitalières de Petite Terre (déjà 6 heures qu'il y est, pôvre), pour vous pondre une série de schémas explicatifs du fonctionnement de notre fameuse aile rigide auto-régulée!

Explication

Maintenant que tout est clair dans vos têtes, nous continuons les tests, à différentes allures:

PC141840PC141864

60EssaiRigide

Voici le système de tringlerie, qui commande le volet de bord de fuite. Ce volet est fait pour asymétriser le profil, et créer un peu de traînée et de portance aux allures portantes. Pour le moment, il nous sert surtout pour «essayer», quand on n'arrive pas vraiment à faire ce que l'on veut de l'aile en ne réglant que le canard. Et le poste de pilotage, pour inverser l'incidence du canard dans les virements de bords, se situe sur le balestron:

PC141901PC141931

Nous passons tout proche de feu Dwyn Wen.

61EssaiRigide

L'intérieur de l'aile… Une sacrée architecture!

PC141957PC141960

Des essais dans un décor de rêve:

PC141984

On finit par aller mouiller au Sud du Boulevard des Crabes, pour goûter la tranquillité de cet endroit. L'aile restant toujours en place, le bateau tire en permanence des bords sur son mouillage, atteignant des vitesses assez surprenantes. C'est rigolo au début, ça garde les autres bateaux à distance, mais on finit quand-même par se dire que ça peut très vite devenir un vrai problème si le voilier est mal mouillé ou si le mouillage est un peu serré entre les bateaux.

Le lendemain, lors du café matinal, Franck m'explique que le bateau se comporte ainsi car dès que l'aile a la moindre incidence par rapport au vent, une portance se crée très rapidement. Mais contrairement aux autres bateaux, il y a très peu de trainée, l'aile ayant un très bon profil, et c'est cette absence de traînée qui fait que le bateau démarre instantanément.

PC161987On rejoint ensuite le bateau, et je braque le volet extérieur à son maximum, afin de casser le profil de l'aile, et créer une traînée. L'aile pivote légèrement et, pour la remettre dans le lit du vent, je braque le canard dans l'autre sens, afin que les forces s'annulent (photo ci-contre). Le bateau s'arrête instantanément… Un détail qui devait rapidement devenir problématique est réglé en une heure, grâce à une équipe composée d'un mec qui est capable d'analyser chaque comportement du bateau, et d'en trouver la cause; et d'un autre qui utilise ces analyses pour proposer des solutions et essayer jusqu'à trouver une solution simple. C'est un mode de fonctionnement que l'on pratique énormément avec Franck: il réfléchit longtemps, comprend, et m'explique le problème. Je lui balance ensuite dans la figure une série de solutions plus ou moins absurdes, débiles ou loufoques. Quand il se met à me regarder par dessus ses lunettes, c'est que quelque chose a retenu son attention, il ne reste plus qu'à se mettre au travail! Là, ayant un peu de mal à croire qu'on ait pu résoudre si simplement le problème, je remets volet et canard dans l'axe: le bateau reprend son baroufle.

Et nous partons nous balader, pour continuer à appréhender notre gros jouet.

PC161999PC162026

Au petit largue (vent arrivant à 70° de l'axe du bateau), quand le vent arrive par le côté où est la voile épaisse, tribord, le canard de l'aile rigide est déventé, et l'ensemble se met à tourner sur lui-même. C'est très impressionnant, surtout si on a le malheur d'être sur le balestron à ce moment là. La vitesse est d'abord assez lente, puis l'accélération est soudaine, sur un demi-tour, avant de ralentir d'un coup, pour repartir quelques secondes après.

PC162043

Alors que nous étions en train de remettre en place les dérives, Franck me demande d'aller chercher une cale. Il est alors dans une des coques. Je sors, il me voit revenir, puis disparaître brusquement. Après m'avoir appelé deux ou trois fois, il sort pour me trouver à moitié KO, étalé sur la plate-forme: je suis passé au niveau de la descente juste au moment où l'aile tournait sur elle-même, à sa plus grande vitesse. Le canard m'a cueilli juste en dessous de l'œil, m'assomant d'un coup. Alors que Franck repart en me disant de faire plus attention, le canard lui passe à 10cm du crâne, toujours à une vitesse incroyable! On change alors rapidement d'allure pour éviter les problèmes… Je garde pour l'instant un petit cocard de l'évenement, mais rien de bien méchant.

Nouveau dossier 5

Je profite de l'annexe à moteur de Kalou pour aller faire quelques photos d'extérieur. On va faire un tour complet, à chaque allure. On commence tribord amure, au près (c'est-à-dire que le vent vient de 45° de l'axe du bateau, sur la droite).

PC162074PC162066

PC162068

Nouveau dossier 8

J'aime bien mon petit logiciel Hugin, qui m'assemble mes photos pour vous présenter des panoramiques. Mais il me donne parfois des résultats bizarres:

Nouveau dossier 2

On passe tout de suite au grand largue, c'est-à-dire que le vent vient du trois-quart arrière, toujours de tribord. En effet, l'allure du travers (à 90 degrés du vent) est pour l'instant interdite sur cette amure, puisque c'est à ce moment que l'aile se met en rotation infernale! Donc, pour le moment, on fait un bord de près, et un bord de largue, pour faire une route finale travers au vent.

Grand largue, donc, tribord amure. Remarquez que la voile épaisse est sur tribord, alors qu'on l'attend plutôt sur babord. C'est pour éviter de déventer l'aile rigide. Du coup, le vent arrive sur le bord de fuite, et dégage par le bord d'attaque, ce n'est donc pas le top. Mais à ce moment là, je pense que la voile épaisse ne travaille plus en finesse, ça ne doit donc pas changer grand chose.

PC162086PC162094

PC162083

Vu de devant. J'imagine un autre bateau qui aurait ce truc qui lui arrive dessus…

PC162091

Franck empanne ensuite l'aile rigide, pour se retrouver babord amure (le vent arrive toujours du trois-quart arrière, mais sur la gauche, cette fois. Ne me demandez pas pourquoi on a l'impression que les mâts penchent ainsi vers l'arrière, j'en ai foutrement aucune idée!!

PC162096PC162101

On passe maintenant au travers, c'est-à-dire que le vent arrive à 90° par rapport à l'axe du voilier:

PC162104PC162112

Puis on revient au près, toujours babord amure (le vent arrive à 45° de l'axe du bateau, par l'avant et la gauche). Les voilures sont alors quasiment dans l'axe du bateau, mais nettement moins que sur un gréement Marconi classique.

PC162128PC162119

PC162121

C'est à cette allure là que l'impression de vitesse est la plus saisissante.

PC162116PC162127

PC162130

On rentre ensuite au mouillage, lessivés par cette nouvelle série d'essais, mais très optimistes quant à la facilité de navigation de notre engin. De plus, il est magnifique sur l'eau, et une fois bien règlé, il devrait très bien avancer.

 

Intégralité des articles sur la Mangue Bleue, le voilier de Francky    
 

Page sur mon travail à Mayotte    
Page sur mes balades autour de Mayotte, ou à Mayotte    
Page d'archive des travaux de rénovation du voilier     
Intégralité des messages du blog      
Intégralité des messages sur les photos sous-marines      
Intégralité des messages concernant la fabrication du dinghy     
Intégralité des recettes de cuisine     

 

Sauf mention contraires, toutes les photos du site sont sous Licence libre Copyleft CC-BY-SA, une licence Creative Commons
Vous êtes libre:
     -de partager, de distribuer et transmettre cette œuvre.
     -d'adapter, de modifier cette œuvre
Sous les conditions suivantes:
     -Paternité: Vous devez citer le nom de l'auteur original (Adrien RONDEL)
     -Partage à l'identique: Si vous modifiez, transformez, ou vous basez sur cette œuvre, vous devez distribuer l'œuvre résultante sous la même licence ou une licence similaire à celle-ci.

Pour plus de renseignement: Licence Creative Commons