Besoin de vacances, de prendre l'air, et d'aller voir là-bas si j'y suis. LN est là, un tour de l'île est donc organisé, malgré une météo agitée qui nous offrira peu de possibilités de mouillage. Nous partons donc dans le Nord, en direction d'Andréma.

Aller1

Mais un fort vent établi au Sud-Est nous empêche de mouiller dans cette grande baie. Après une petite rallonge de la route, nous mouillons devant une magnifique plage paradisiaque…

110Prefet4

Un rapide tour sous l'eau me prouve que c'est beau aussi dessous  :

115

Acantasther et juvénile de poisson empereur:

P4132069P4132087

 

P4132131

 Je me rends ensuite en direction de la plage. Des herbiers épars laissent place à de grosses bêtes!

 P4132147

 P4132168P4132171

 Et d'ici aussi, c'est pas mal…

 114

Mais retour au bateau : LN a du mal à se servir de la poinçonneuse, et je l'ai mise au boulot pour réparer le génois, qui a un peu morflé pour nous amener jusqu'ici.

P4132236

Le lendemain, on fonce sur les choazils, magnifiques îlots du nord situés juste en face de la plage du préfet.

119
Le troisième îlot des choazils. Le plus gros, le moins connu :

118

Du haut du plus petit des îlots, j'arrive à faire un joli panoramique, avec le bateau en plein milieu :

122

Je redescends, pour retrouver LN, qui a trouvé un moyen de profiter de la vue autant au-dessus qu'en dessous de l'eau…

P4132276

Je remets l'appareil dans le caisson étanche, pour aller vérifier tout ça :

Il y a plein d'anémones, bien belles, bien blanches. Hélas, j'apprendrai quelques jours après qu'il s'agit d'une décoloration dûe à une eau trop chaude, qui tue également le corail…

P4132305P4132325

De jolis chirurgiens:

P4132293

Et un tout petit mérou!

P4132296

P4132353J'ai rarement vu autant d'anémones :

P4132332


Une mauvaise houle nous chasse, et nous retournons à la plage du préfet…

129Tombant

Un joli platax juvénile essaie lui aussi de nous chasser de la bouée de mouillage ! Et voilà de belles rascasses volantes.

P4152476P4152491

 Et cette patate :

 131Patate

Une petite langouste. Vue sa taille, elle ne craint pas grand chose…

P4152504

Je profite de ce joli tombant, qui n'en finit plus de… tomber, pour chausser ma bouteille de plongée, et descendre un peu plus profond. De magnifiques gorgones sont au rendez-vous :

 P4152536P4152564

 P4152560

 À la tombée du jour, je me mets en chasse pour le repas du soir :

 130Mtsamboro

Si les calmars sont magnifiques sous l'eau, ils sont également… délicieux dans l'assiette !! Vu la quantité de ces bestioles que j'ai pu voir en quatre jours, je ne pense pas que ce petit prélèvement nuise énormément à la survie de l'espèce ! En effet, sur la photo de droite, c'est une petite centaine de minuscules calmars, qui restera là 2 ou 3 jours, juste sous le bateau. Et en plongée, j'ai pu voir un banc de 8 bestioles de jolie taille!

P4142471P4152522

Et le lendemain, hop, un autre… Celui-ci est immense. Et ce qui est génial avec le calmar, c'est que tout se mange : la peau, les ailes, bras, tête, on peut même faire le riz à l'encre. Bref, on enlève les entrailles, la plume et les yeux, on garde le reste.

P4152608P4152609

Comme dit plus haut, on fait le riz à l'encre. On tranche ensuite le calmar en frites.

 P4152617P4152620

Et on cuit le tout avec amour, pendant 10 bonnes minutes, avant de servir à l'assiette, avec des achards d'agrumes. Sur les ailes, c'est du curcuma séché en pétale, qu'un client m'a donné.

 P4152621P4152623

On traîne, on traîne, et si ça continue, on va finir par prendre racine… Nous partons donc tôt un matin, pour rejoindre la baie d'Hagnoudrou, dans le sud de l'île.

On passe devant la ville de Sada : 134Sada

139Karaoni5Bon, voici une carte, pour mieux comprendre :

 

PH

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La navigation n'est pas de tout repos, mais à la nuit tombante, on rejoint le mouillage, où je retrouve mon copain Marc.

Le lendemain, pas le temps de se reposer! À peine réveillés, nous remontons déjà l'ancre, et renvoyons les voiles pour rejoindre le petit îlot Karaoni, situé au fond de la baie de Bouéni, à une demie-heure du mouillage.

 

136Karaoni2Marc arrive juste derrière nous.

132Bogoss

Chacun vaque ensuite à ses occupations préférées…

 P4172654P4172695

 J'en profite pour faire également quelques photos. A priori, il n'y a pas que moi !

 138Karaoni4

 

140Karaoni6

Le lendemain, c'est repos. Chacun s'occupe ! LN sur son kayak, moi en visite de chantier !

 P4182712P4182714

P4192732Mais il faut déjà rentrer… Le vent était annoncé fort pour cette dernière navigation, mais Allah a apaisé un peu Neptune, et nous avons le temps idéal pour tirer nos bords, et faire les virements à ras de la barrière de corail. Et hop, un peu d'occupation, sous la forme d'un magnifique thazard de 80cm :

Nous longeons ensuite le Sud de Mayotte, et n'attendons pas de passer Saziley pour envoyer le spi.

Retour

Nous remontons ensuite jusqu'en Petite Terre, avec le vent qui nous pousse au cul. Une énorme houle de Nord-Est se brise sur la barrière de corail, et c'est vraiment impressionnant de voir ces magnifiques rouleaux. Quand nous passons en face des passes, nombreuses à cet endroit, la houle rentre dans le lagon, nous roule un peu, puis va ensuite briser dans une écume blanche contre les différents îlots intérieurs. C'est un spectacle magnifique.

À la tombée de la nuit, nous passons Bouzy.

141Bouzy

Quand on arrive près de Petite Terre, le vent faiblit. Il faut donc garder le spi jusqu'au bout, et empanner pour passer la cardinale. De nuit, à deux, au milieu des barges, près des îlots… M'ouais, ça sent la connerie, cette histoire ! Mais pas du tout : l'équipage est affuté, les termes nautiques commencent à rentrer, et ça se fait tout seul : «Rends du bras ! … Encore ! ……OK, reprends, maintenant !…… L'écoute, rends de l'écoute ! …… Reprends ! … OK, passe la GV, maintenant.»

Et il n'y a plus qu'à modifier le cap, brasser le tangon, et foncer plein travers vers le mouillage. Les barges sont restées à distance, comme les îlots…

On affale ensuite le spi, on borde plat, et on rejoint le mouillage. La prise de corps-mort est facilitée par une super bouée/perche que nous avons fabriquée avec Franck, et 5 minutes après l'arrêt, le bateau est déjà rangé !

Prêt à repartir pour une nouvelle balade, avec un nouvel équipage…

Page sur mes balades autour de Mayotte, ou à Mayotte    

Page sur mon travail à Mayotte    
Page d'archive des travaux de rénovation du voilier     
Intégralité des messages du blog      
Intégralité des messages sur les photos sous-marines      
Intégralité des messages concernant la fabrication du dinghy     
Intégralité des recettes de cuisine     
Intégralité des articles sur la Mangue Bleue, le voilier de Francky     

 

Sauf mention contraires, toutes les photos du site sont sous Licence libre Copyleft CC-BY-SA, une licence Creative Commons
Vous êtes libre:
     -de partager, de distribuer et transmettre cette œuvre.
     -d'adapter, de modifier cette œuvre
Sous les conditions suivantes:
     -Paternité: Vous devez citer le nom de l'auteur original (Adrien RONDEL)
     -Partage à l'identique: Si vous modifiez, transformez, ou vous basez sur cette œuvre, vous devez distribuer l'œuvre résultante sous la même licence ou une licence similaire à celle-ci.

Pour plus de renseignement: Licence Creative Commons